Aide aux enfants et adolescents atteints d’une déficience visuelle. Ecole St. Bakhita de Sokodé

J’ai eu l’occasion d’avril à mai 2018 d’accomplir un service volontaire social dans une école technique supérieure à Sokodé, l’établissement St.Bakhita au Togo. Lors de mon séjour, j’ai rencontré une vingtaine d’élèves atteints de déficiences visuelles parmi lesquels 12 ayant une anomalie génétique de naissance et 8 ayant une déficience visuelle opérable.

Or un seul parrainage peut permettre de financer une opération du nerf optique qui rendra à ces enfants handicapés, les plus faibles de la société, une meilleure qualité de vie. Ma motivation personnelle de supporter ce projet avec la sœur Serafina, l’une des sœurs Katharina de Sokodé résulte de mes expériences sur place.Voir signifie plus que de reconnaitre des personnes ou des objets. Pour beaucoup d’enfants et adultes au Togo, la vue est d’une importance vitale. Celui qui ne voit pas et qui n’a aucun support  est le plus souvent laissé pour compte. Du au manque de soins médicaux, beaucoup de personnes dans les pays pauvres, n’obtiennent pas l’aide nécessaire pour les préserver de devenir aveugle et d’apprendre le braille. Chaque soutien est précieux et il aide à traiter les causes de la cécité évitable.

 

Comme le dit un proverbe africain : „ Voir, c’est différent d’une description“.

Louisa Unsenos